Remorquage agricole : comment faire ?

La mécanisation prend de plus en plus de place dans le monde agricole, et elle intègre aujourd’hui des technologies toujours plus avancées. Preuve en est la multiplication des matériels agricoles permettant de réaliser de multiples tâches. Le remorquage est le meilleur moyen pour une utilisation optimale de ces outils.

Qu’est-ce qu’un attelage et quel est le rôle du remorquage ?

L’attelage de remorque est équipement que l’on dispose à l’arrière d’un tracteur pour tracter une remorque. Néanmoins, les tracteurs et les matériels agricoles sont construits séparément et de façon très différente, ce qui complique le choix du bon attelage.

Le choix du bon système de liaison tracteur-outil se révèle compliqué pour des raisons :

– d’incompatibilités qui sont liées aux différences qui résident dans les huiles et les pièces ;

– d’inadaptation, étant due au concept différent entre attelage tracteur et machine ;

– d’augmentation de l’encombrement, du poids des outils et des liaisons proprement dites.

La multiplication des tâches ainsi que des outils nécessaires à leur réalisation est la raison du développement de l’attelage tracteur parce qu’en effet, les matériels ne peuvent s’utiliser seul.

Dans ce cas de figure, le tracteur devient un élément vital de l’attelage, car il permet de tracter, pousser, relever, animer, tirer les outils.

Quels sont les différents types d’attelage et de liaisons qui existent ?

Il est important de bien distinguer les types d’attelage et de liaisons d’attelage. Le type d’attelage permet de lier l’engin tracteur et l’engin tracté, tandis que la liaison, qui varie en fonction de la technologie utilisée, est le moyen par lequel les travaux de remorquage seront effectifs.

Type d’attelage

Le choix d’un type d’attelage doit tenir compte de la nature de la remorque. S’il s’agit d’une remorque dont les freins sont raccordés à ceux du véhicule tracteur, l’attelage caravane est le plus indiqué. Par contre, si la remorque tractée ne dispose pas de frein, l’attelage col de cygne est le plus adapté.

Le choix de l’un ou de l’autre de ces modèles est aussi fonction du poids total de la remorque chargée. L’attelage caravane est autorisé pour les remorques ayant un Poids Total Autorisé Chargé (PTAC) d’au plus 7500 kg, tandis que pour l’attelage col de cygne, le PTAC ne doit pas excéder les 3500 kg.

Type de liaison

Il existe trois types de liaison d’attelage : les liaisons mécaniques, hydrauliques et électroniques.

Les liaisons mécaniques sont les plus utilisées par les matériels. Cette liaison fonctionne grâce à l’énergie mécanique fournie par la prise de force qu’utilisent les matériels pour fonctionner. Parmi les systèmes d’attelage qui fonctionnent à l’énergie mécanique, on peut citer : le piton, la barre oscillante, l’attelage bras inférieurs, le relevage trois points, etc.

Ensuite, viennent les liaisons hydrauliques qui, elles, sont utiles pour actionner les pompes, les moteurs et les vérins contribuant à faciliter la réalisation de diverses opérations agricoles.

Enfin, les liaisons électriques ou électroniques sont quant à elles plus utiles pour faciliter la manipulation de certaines commandes, de l’éclairage et de la signalisation.

Les facteurs clés à considérer pour une opération de remorquage

Pour réaliser une opération attelage tracteur, il faut prendre en compte quatre facteurs : l’opérateur, la tâche, le matériel et le milieu.

– L’opérateur doit être une personne expérimentée, formée et qui dispose de toutes les informations nécessaires parce qu’il doit s’investir physiquement dans les travaux d’attelage. De plus, son expérience lui permet d’être préparé aux difficultés qui pourraient surgir lors des opérations afin de prendre les décisions adéquates.

– Le milieu (climat, nature du sol, etc.) a lui aussi une influence sur les opérations d’attelage. Il est conseillé de réaliser ce genre d’opération sur des sols stables, propres et à l’abri des changements climatiques.

– Le matériel agricole fait partie des facteurs à considérer parce qu’avec l’évolution des technologies, les outils ne sont plus conçus de la même manière. Il faut donc se faire former sur les nouveaux équipements, afin de réussir une opération de remorquage.

– Le paramètre tâche est l’un des plus importants parce qu’en plus d’être essentiellement manuel, il conditionne le facteur opérateur qui est un élément clé de l’opération de remorquage. De plus, la nature de la tâche (multiplicité, complexité) nécessite parfois la présence de plusieurs opérateurs.