Livres de psychanalyse : Les 8 meilleurs

La psychanalyse est un courant très intéressant : Ses théories et hypothèses sont très fascinantes.

En revanche, la lecture de livres sur la psychanalyse, notamment de certains auteurs, peut être un peu compliquée pour une personne qui n’a pas l’habitude de naviguer dans ces eaux.

La plupart des livres qui s’inscrivent dans le courant dominant de la psychanalyse exigent du lecteur qu’il lise attentivement et digère lentement leur contenu.

En d’autres termes, ce ne sont pas des livres qui vous réveillent lorsque vous êtes endormis.

Dans de nombreux cas, le lecteur doit revenir plusieurs fois au même paragraphe pour y trouver un sens ou continuer à espérer trouver plus tard une clé qui lui permettra de résoudre l’énigme.

Par conséquent, la compréhension est souvent atteinte par une sorte d’épiphanie, connue en psychologie sous le nom d'”insight”.

Mais il y a des œuvres qui méritent cet effort.

En ce sens, peu importe le nombre de diagrammes, de notes ou de résumés pouvant être trouvé sur une œuvre donnée, le texte original exercera toujours une fascination qui ne pourra jamais être égalée par les textes qui le concernent.

Dans cet article, des livres sur la psychanalyse, qui ont eu le plus de poids dans l’évolution de ce courant psychologique, vont être énumérés et recommandés.

Livres sur la psychanalyse : Les débuts

Études sur l’hystérie (1895)

C’est un traité écrit par Josef Breuer et Sigmund Freud.

Il explique le traitement de cinq jeunes filles hystériques à l’aide d’une méthode thérapeutique innovante.

Cette méthode consistait à faire remonter des souvenirs traumatiques oubliés à l’aide de l’hypnose.

Vous pouvez également trouver le célèbre cas d’Anna O., qui fut la patiente de Breuer et la première à être traitée par la méthode cathartique, précurseur de la technique psychanalytique fondamentale appelée association libre (créée par Freud).

Elle est devenue l’un des cas emblématiques des débuts de la psychanalyse.

Ce livre présente deux points de vue différents sur les causes de l’hystérie : Une cause neurophysiologique et une cause psychologique.

Le premier a été proposé par Breuer et le second par Freud.

À l’époque, le livre n’a pas vraiment été bien accueilli par les médecins européens, car il rompait avec les paradigmes de l’époque.

L’interprétation des rêves (1900)

L’interprétation des rêves est l’une des œuvres les plus célèbres de Sigmund Freud.

Avec cette publication il a commencé sa théorie de l’analyse des rêves, qui sont compris comme la réalisation “hallucinatoire” des désirs.

Dans ce livre, vous trouverez la méthode d’analyse des rêves par l’association libre des symboles les plus importants de chaque rêve. Vous pouvez également trouver une exposition systématique de l’appareil psychique qui serait la première topique freudienne.

L’aspect curieux de cet ouvrage est que lors de ses premières publications, il n’a pas connu un grand succès, ce n’est qu’après une réédition et l’ajout de Freud sur le symbolisme universel qu’il a commencé à acquérir une notoriété.

D’autre part, cet agrégat a suscité la controverse et la critique d’autres psychanalystes, car ils considéraient les rêves comme des éléments d’analyse chargés de subjectivité et, par conséquent, non généralisables.

La majeure partie de ce travail est basée sur l’analyse des rêves du même auteur, Freud, à partir desquels il va construire sa théorie.

Pour ce faire, il utilisera l’association libre, en l’appliquant aux symboles les plus importants qui apparaissent dans la représentation du rêve.

Trois essais sur la théorie de la sexualité (1905)

Cette œuvre, ainsi que L’interprétation des rêves, est l’une des contributions les plus importantes de Freud.

Dans ce livre, Freud avance sa théorie sur la sexualité humaine et en particulier sur l’enfance.

C’est dans ce document que l’on trouve la célèbre et controversée déclaration “L’enfant peut devenir un pervers polymorphe”.

Dans ce livre, Freud veut exprimer que la perversion est présente même chez les personnes saines, et que le chemin vers une attitude sexuelle mature et normale ne commence pas pendant la puberté, mais pendant l’enfance.

Il façonne le développement psychosexuel des êtres humains et comprend les concepts de “penisneid” (envie de pénis), de complexe de castration et de complexe d’Œdipe.

Il devient ainsi un livre fondamental pour comprendre l’évolution de la psychanalyse.

Livres sur la psychanalyse humaniste

Il existe plusieurs auteurs de livres de psychanalyse humaniste.

Cependant, le concept en tant que tel a été développé par Erich Fromm.

Il est le produit de sa formation psychanalytique freudienne, à laquelle il a ajouté des idées qu’il a extrapolées du bouddhisme et du marxisme. Ci-dessous ses deux œuvres les plus importantes.

La peur de la liberté (1941)

Ce livre tente d’expliquer les aspects de la crise contemporaine, particulièrement marquée dans la civilisation occidentale, liés à la liberté humaine.

Fromm se réfère à deux phénomènes pour expliquer les différentes manifestations de la crise.

Le fascisme en tant qu’expression politique, et la standardisation croissante des individus dans les sociétés avancées en tant qu’expression socioculturelle.

Il examine comment les deux manifestations de la crise ne sont rien d’autre que des formes collectives d’évitement de la réalité.

Entraînant de graves conséquences pour l’homme dans la société industrielle moderne : une conscience de son insignifiance personnelle, un sentiment de solitude morale, et une résignation à sacrifier sa vie en vertu de pouvoirs extérieurs et supérieurs.

L’art d’aimer (1957)

Une autre œuvre d’Erich Fromm dont la lecture ne doit pas être interrompue.

Bien qu’il s’agisse d’un livre sur la psychanalyse, sa lecture pourrait être classée comme moins dense ou un peu plus divertissante, bien qu’il s’agisse d’une analyse approfondie de la nature humaine et des principes théoriques qu’il avait déjà commencé à développer dans son livre “La peur de la liberté”.

Dans ce livre, Fromm soutient que l’amour peut être le résultat d’une étude théorique, car il l’élève au rang d’art, qui a sa propre théorie et sa propre pratique qui doivent être maîtrisées.

Ainsi, l’un des postulats les plus importants de ce livre est que l’amour est la réponse au problème de l’existence humaine, puisque son développement conduit à une dissolution de l’état de séparation ou de “séparativité” sans perdre son individualité.

Il entreprend un voyage dans l’étude des différents types d’amour : l’amour fraternel, l’amour du père et de la mère, l’amour de soi, l’amour érotique et l’amour envers Dieu.

Il a aussi développé l’idée que les éléments nécessaires au développement d’un amour mature sont l’attention, la responsabilité, le respect et la connaissance.

Livres sur la psychanalyse lacanienne

La bibliographie de Jacques Lacan, le psychanalyste freudien français, se caractérise par un développement théorique qui s’inscrit dans la continuité de l’œuvre de Freud, mais dont l’impact est très compliqué à comprendre.

C’est un auteur difficile à comprendre à la première approche, ce qu’il écrit peut même sembler déroutant ou insensé.

La logique de son approche est généralement découverte lorsque le lecteur laisse le texte mûrir dans sa tête, et y revient plus tard.

En tout cas, si vous lisez très attentivement, vous découvrirez des approches surprenantes.

Le Séminaire. Livre III. Psychoses (1955-1956)

C’est un livre très intéressant : Dans ses pages, Lacan effectue un développement théorique lié à la psychose.

Il propose des approches tout à fait révolutionnaires et innovantes.

En ce sens, il propose une vision différente de ce que représente cette structure, depuis les bases de son apparition jusqu’à la manière de l’aborder.

Il étudie le livre “Mémoires d’un malade nerveux”, l’autobiographie de Daniel Paul Schereber, qui était président de la cour d’appel en Allemagne et souffrait de schizophrénie paranoïde.

Une œuvre à laquelle Freud a prêté beaucoup d’attention et sur laquelle Lacan a développé par la suite toute une compréhension théorique intéressante du cas.

Les problèmes des enfants (1986)

Il s’agit d’un livre de la psychanalyste française Françoise Dolto.

Bien qu’il s’agisse d’un livre sur la psychanalyse, il présente une lecture plutôt agréable avec un réalisme incroyable, une qualité typique de cet auteur.

C’est un livre qui s’écarte de l’univers de l’enfant décrit par la psychanalyse classique, en inversant l’ordre dans la mesure où il observe le monde du point de vue de l’enfant et dans son seul intérêt.

Ainsi, Françoise Dolto invite non seulement à écouter les enfants, à les comprendre pleinement à travers la propre langue, mais aussi à leur parler sans avoir besoin de la leur imposer. Il s’agit d’une contribution courageuse et lucide qui ne décevra pas ceux qui connaissent déjà Dolto et ne laissera pas indifférente même ceux qui viennent de la découvrir.

Encyclopédie de la psychanalyse de Laplanche et Pontalis (1967)

Il s’agit d’un livre sur la psychanalyse qui aide à comprendre la terminologie de ce courant. Extrêmement utile pour ceux qui s’aventurent dans ce monde pour la première fois.

Il contient des explications et des comparaisons très claires entre les auteurs, il est donc très intéressant de l’avoir sous la main si vous voulez comprendre les enjeux fondamentaux de ce courant avant de vous y plonger.

Chaque concept a sa propre définition et des commentaires pertinents, la clarté de l’exposition étant prédominante.

Au début de chaque article, les équivalences du terme en allemand, français, anglais, espagnol, italien et portugais sont indiquées.

C’est un outil de travail très utile. Allant même jusqu’à dire qu’il est indispensable pour suivre le développement de la psychanalyse et pour approcher le lecteur novice de ses termes et concepts les plus importants.

Il ne s’agit pas d’un simple classement des concepts par ordre alphabétique, mais d’une structure complète de références et de renvois entre articles qui permet au lecteur d’établir des relations significatives entre les concepts et de s’orienter dans les réseaux d’associations du langage psychanalytique.