Ecotourisme au Maroc : tout sur le guide par excellence !

Dans tout le pays, vous trouverez des ressources naturelles préservées en excellent état, des paysages et des merveilles architecturales anciennes. Étant l’un des pays les plus stables politiquement en Afrique du Nord, le tourisme a réussi à se développer et à devenir ainsi l’un des principaux échanges extérieurs. En effet, rien qu’en 2018, 12,3 millions de touristes ont visité le Maroc (moroccoworldnews.com).

Malheureusement, le besoin croissant d’améliorer les infrastructures a souvent donné le feu vert à des projets qui ne respectent pas les règles en matière d’impact environnemental. Cependant, l’interdiction de la production et de la distribution de sacs en plastique fonctionne mieux dans la vie quotidienne, et c’est une bonne chose. Soyez assuré que même dans l’un des plus petits souks (marché arabe typique) de Médine, vous recevrez un sac biodégradable. Lors d’un voyage au Maroc, être écologique n’est pas toujours la solution la plus facile, ni la plus évidente. Mais ne vous découragez pas ! Voici 6 conseils écologiques que vous pouvez suivre lors de votre exploration du Maroc.

Au Maroc, manger comme un Marocain

Manger des plats typiques vous permettra de découvrir la culture locale et de savourer le goût du Maroc, mais pas seulement ! Grâce à votre choix, la demande d’importations alimentaires va également diminuer. En effet, le transport des aliments a une incidence considérable sur la pollution mondiale. Le tajine, le couscous et la bastille sont les aliments traditionnels marocains les plus populaires. Ces délicieux plats sont préparés à partir d’ingrédients locaux et de saison. Le tajine est un plat à cuisson lente dans lequel des légumes sont mélangés à de la viande d’agneau ou de poulet. Pour créer une version végétarienne, il suffit d’éliminer la viande et de réduire le temps de cuisson. Le secret réside dans le récipient conique en céramique ou en argile, qui est souvent cuit dans des cendres ou dans des fours traditionnels pendant des heures.

Les spécialités de pain sont quelque chose d’unique ! Les fruits sont également très utilisés dans la cuisine. Figues, dattes, olives… On les recommande absolument ! Si vous avez la chance de participer à des cours de cuisine, ne vous retenez pas. Vous apprendrez peut-être certaines des techniques les plus couramment utilisées dans les cuisines marocaines. C’est un moyen facile de s’inspirer, d’élargir vos compétences et de faire connaissance avec les locaux !

Sites à ne pas manquer

La chaîne de montagnes de l’Atlas se trouve à quelques heures de route de Marrakech. Il existe plusieurs possibilités pour découvrir la nature et la culture berbères. Lors de vos randonnées, vous rencontrerez des canyons à couper le souffle, comme les gorges du Todra, et des villages anciens comme Ksair Aït Benhaddou. Ce village, parfait exemple d’architecture en terre cuite, est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Il abrite encore quelques familles qui vivent de manière traditionnelle et est considéré par de nombreux cinéastes comme le lieu idéal pour le tournage de leurs films. Babel, Gladiator, Prince of Persia et même Game of Thrones se sont tous déroulés en partie dans ce village.

A quelques heures de route des montagnes, vous pouvez atteindre la frontière du désert du Sahara. Vous y trouverez plusieurs voyagistes qui organisent des excursions dans le Sahara à Merzouga. Que choisiriez-vous : monter un chameau ou dormir à la belle étoile dans le désert berbère ? Les réserves de nourriture et d’eau étant limitées, cet endroit est parfait pour déconnecter son téléphone et ses pensées et profiter du spectacle offert par les étoiles. Imaginez la soirée : assis autour d’un feu de joie, accompagné par la mélodie des tambours joués par les habitants. Une expérience magique, n’est-ce pas ?

Tout aussi fascinante est la zone côtière, où se trouvent les plus grandes villes du Maroc, notamment Calablanca, Fès et la célèbre ville bleue : Chefchaouen.

Choisissez vos souvenirs avec soin

“Se perdre est le seul moyen de vraiment découvrir un nouvel endroit”, disait un sage voyageur. Et il n’est pas difficile de se perdre dans le quartier de la Médina, avec ses ruelles sinueuses. Au cours de votre exploration, vous trouverez certainement quelques souvenirs et des objets artisanaux uniques, tels que des tapis tissés à la main, des sculptures en bois et des objets fabriqués en argile. Acheter des produits locaux est la meilleure façon de dépenser votre argent tout en rendant service à la communauté. Pensez également à ne pas acheter de souvenirs fabriqués à partir de la peau d’espèces menacées. En évitant de soutenir ces pratiques infâmes, la demande de braconnage diminuera au fil du temps.

La semaine traditionnelle marocaine dédiée au corps et à l’esprit

Pour de nombreux Marocains, les hammams jouent un rôle important dans leur vie quotidienne. Chaque semaine, des hommes, des femmes et des enfants se rendent dans un hammam public. Il n’est pas étonnant que l’on en trouve dans tous les quartiers de toutes les grandes villes du Maroc. Mais de quoi s’agit-il ? En résumé, un hammam est un grand bain de vapeur, à l’entrée duquel on trouve un seau, un gant de toilette et du savon noir. Un nettoyage et une exfoliation réguliers sont non seulement bénéfiques pour la santé, mais font également partie de la culture. Les hammams sont un lieu de rencontre hebdomadaire pour les Marocains.

Si ces grands bains de vapeur vous intriguent et que vous souhaitez tenter une expérience inhabituelle, vous avez de la chance. En général, les touristes ont la possibilité d’y entrer gratuitement. Cependant, presque tous les hôtels et riads proposent l’expérience du hammam, à une échelle plus réduite. En général, un gommage est effectué, suivi d’un massage agréable et relaxant. Dans tous les cas, ne manquez pas la version marocaine du bain turc, c’est une expérience unique pour le corps et l’esprit !

Jardins secrets et détails surprenants

Il n’y a pas de meilleur moyen de découvrir les grandes villes du Maroc que de s’y promener. Avec ou sans guide. (Bien sûr, vous pourrez en apprendre beaucoup plus et découvrir les coins les plus cachés de la ville si vous êtes accompagné d’un local). Quelle que soit la façon dont vous décidez de les visiter, Le Jardin Majorelle et le Jardin secret de Marrakech vous laisseront bouche bée. De même, ne manquez pas l’occasion de visiter les monuments, les palais et les lieux de sépulture tels que les tombeaux saadiens, premiers exemples de l’architecture marocaine et des détails de la mosaïque.

Huile d’argan – soutenez la communauté !

L’huile d’argan pure et authentique est rare et est extraite des amandes de l’arganier, arbre endémique du Maroc. On dit que l’extraction de l’huile de la petite noix ovale est l’étape cruciale du processus. Selon la tradition, après avoir fait sécher les noix à l’air libre, les ouvriers font griller les amandes (à des fins culinaires), tandis que les femmes les épluchent, les broient et en extraient l’huile. Bien sûr, de nos jours, certains processus ont été automatisés. Toutefois, il est encore possible d’observer les techniques traditionnelles dans certaines régions du Maroc.

Peut-être est-ce dû au processus méticuleux ou à la rareté de l’arbre, mais cette huile à usage cosmétique et culinaire est assez chère dans le monde entier. Faisant partie de l’alimentation traditionnelle et des soins de beauté, on lui attribue plusieurs propriétés bénéfiques pour la santé. Donc, si vous êtes au Maroc, faites un saut dans l’une des coopératives de femmes et soutenez-les en achetant des produits à base d’huile d’argan certifiée !

Choisissez judicieusement votre logement

Comme toujours ! Recherchez des hébergements qui font de leur mieux pour avoir un impact minimal sur leur environnement et soutenir les communautés locales. Consultez nos suggestions ci-dessous ! De nombreux riads traditionnels ont été restaurés avec amour et reflètent la culture et les intérieurs bien connus dans le monde entier !

Attention à la consommation

L’une des leçons apprises lors de mon séjour au Maroc concerne la gestion de la disponibilité limitée de l’eau et de l’énergie. Surtout dans les zones désertiques. Voir la quantité d’eau et d’électricité que nous utilisons réellement dans notre vie quotidienne nous ouvre les yeux. Ce n’est que lorsque vous n’avez pas une disponibilité illimitée que vous réalisez que vous pourriez vous en sortir avec une fraction de ce que vous consommez.

Suivez le chemin

La randonnée et le trekking font partie des moyens les plus amusants et les plus écologiques d’explorer de nouveaux endroits. Mais veillez d’abord à votre sécurité !