Crédit d’impôt chaudière : guide en ligne

En hiver, la facture de chauffage peut vite exploser. La chaudière à granulés de bois est un équipement très économique qui permet de réduire considérablement la consommation énergétique. Cependant, ce type de chaudière requiert un investissement assez conséquent. Pour vous aider à financer votre projet, profitez du crédit d’impôt chaudière offert par l’État. Le CITE est valable jusqu’au 31 décembre 2020.

Qu’est-ce qu’une chaudière à granulés de bois ?

La chaudière à granulés est une machine automatisée qui sert à chauffer la maison et qui peut couvrir les besoins de toute la famille. Dans certains cas, elle peut aussi produire de l’eau chaude sanitaire. Elle est raccordée au système de chauffage central et fonctionne d’une manière autonome, à condition de mettre suffisamment de combustible dans le silo. En effet, le réservoir doit être alimenté régulièrement, par mois ou par an selon la capacité de stockage. Si vous n’avez pas les moyens d’investir dans de tels appareils, le crédit d’impôt chaudière permet de réduire les dépenses pour l’installation chaudière à granule.

L’appareil est équipé d’un dispositif d’allumage, donc il est possible de programmer l’allumage. D’ailleurs, c’est un système sécurisé, car le feu est enfermé dans la chambre de combustion. Toutefois, afin de réduire le risque d’incendie, il faudrait se conformer aux indications du fabricant concernant l’installation et l’entretien. Enfin, les granulés de bois sont bon marché, et le prix est stable depuis plusieurs années. Ils vous permettront de réaliser de belles économies sur le long terme.

Le crédit d’impôt chaudière : comment ça marche ?

L’installation d’une chaudière à granulés n’est pas à la portée de tous. Pour réduire les charges, il ne faut pas hésiter à vérifier si vous êtes éligible au Crédit d’Impôt. Les conditions de remplacement chaudière sont multiples : vous devez résider fiscalement en France et être propriétaire ou locataire du logement où sera installé l’appareil. Les occupants à titre gratuit peuvent également prétendre à cette aide. La maison doit également être la résidence principale de la personne et devra être construite depuis plus de 2 ans. Enfin, l’équipement doit correspondre aux critères imposés, comme le respect du seuil de la classe 5.

Attention ! Pour les personnes qui ne paient pas d’impôt, mais qui bénéficient d’un crédit d’impôt, la somme sera versée par l’État sous forme de chèque.

Le crédit d’impôt alloué s’élève à 30 % des dépenses engagées pour l’achat des chaudières à granulés et la main-d’œuvre, et une visite préalable est réalisée par une entreprise RGE pour évaluer le montant des travaux. Néanmoins, la valeur de l’investissement ne doit pas dépasser 8 000 euros pour les célibataires et 16 000 euros pour les personnes à imposition commune, avec une majoration de 400 euros par personne à charge.

Quelles sont les autres aides ?

Pour réduire davantage le coût d’une chaudière à granulés, profitez des autres aides telles que les aides de l’ANAH et l’éco-prêt à taux zéro. Ces deux subventions sont cumulables avec le CITE. Avec l’ANAH, « Habiter Mieux Agilité » est accessible aux personnes dont le revenu appartient aux « ressources très modestes ». L’aide s’élèvera à 50 % du montant HT des travaux dans la limite de 10 000 euros. Si les ressources sont modestes, le montant est réduit à 35 % du montant HT des travaux à hauteur de 7 000 euros. N’oubliez pas non plus de vérifier si vous êtes éligible à la prime conversion chaudière, dont la valeur varie entre 2 500 euros et 4 000 euros pour le remplacement d’une vieille chaudière. Il existe également une offre financée par le « Coup de Pouce chauffage » pour le changement de chaudière. Avec cette offre proposée par Ma Chaudière Gratuite, vous profitez d’une chaudière un euro : la visite technique, la chaudière et même l’installation sont gratuites sous conditions de ressources. Ainsi, vous n’aurez rien à avancer ! Vous bénéficiez d’une prime versée par les fournisseurs d’énergie.