Comment retrouver un emploi après une longue période d’inactivité ?

retrouver un emploi

Les recruteurs semblent ne pas voir d’un bon œil les candidats qui sont passés par une longue période d’inactivité. Pourtant, ce retrait de la vie professionnelle peut avoir des raisons légitimes comme un licenciement, un congé sabbatique ou parental. Si vous souhaitez avoir plus de crédibilité vis-à-vis des entreprises et retrouver un travail rapidement, il faut suivre un certain nombre de démarches. Dans cet article, nous vous proposons des conseils pour y parvenir.

Conseil n°1 : optez pour une formation

Après une longue période d’inactivité, on finit par perdre ses compétences opérationnelles. Le marché du travail étant en perpétuelle évolution, il suffit de se retirer un petit moment pour passer à côté des nouveaux outils et approches professionnelles. Cette rupture peut toutefois être une opportunité pour affiner vos compétences et pour faire le point sur votre parcours précédent. Nous vous recommandons alors de suivre une formation en ligneCette option est l’occasion pour vous d’apprendre un nouveau métier et de découvrir vos talents cachés. Pour choisir le parcours d’apprentissage qui correspond à votre profil et à vos aspirations futures, vous devez comprendre vos motivations, vos capacités actuelles, vos points forts, vos faiblesses ainsi que le marché de l’emploi dans le secteur d’activité qui vous intéresse.

Il existe de nombreuses formations en ligne parmi lesquelles vous pouvez choisir celle qui colle à votre projet professionnel. Les établissements spécialisés dans ce créneau offrent des apprentissages pour améliorer les compétences techniques, relationnelles et personnelles des apprenants. On parle alors de soft et de hard-skills : des aptitudes sans lesquelles les candidats à l’embauche peinent à se faire embaucher. D’ailleurs, en affinant vos soft-skills en intégrant un organisme de formation compétent, vous pouvez même vous démarquer des employés qui n’ont jamais connu de période d’arrêt dans leur carrière.

Conseil n°2 : gardez confiance en vous

Une fois que vous aurez terminé votre formation en ligne sur www.openclassrooms.com par exemple, vous devez vous préparer à l’entretien d’embauche. Il s’agit d’un moment décisif au cours duquel de nombreux candidats rencontrent des difficultés à faire valoir leurs compétences. Pourtant, c’est là que tout se joue ! Après une période de retrait de la vie professionnelle, la perte de confiance en soi est une conséquence courante. Malheureusement, cette posture constitue un véritable frein à la réinsertion dans le milieu du travail.

Ce que vous ne devez pas perdre de vue au moment de l’entretien, c’est que les recruteurs ont déjà vu défiler des candidats qui sont passés par là. Essayez donc de ne pas vous laisser abattre par votre situation. Pour ne pas vous sentir seul, parlez avec d’autres chômeurs que ce soit sur les forums ou les réseaux sociaux. Cette démarche est essentielle pour retrouver le moral avant de rencontrer les recruteurs.

Conseil n°3 : assumez votre période d’inactivité

L’une des erreurs fréquentes que les candidats à l’embauche qui se trouvent dans votre situation sont susceptibles de commettre, c’est de mentir sur leur parcours. Ils tentent dans leur dossier de candidature de combler les trous en inventant un poste. Ne tombez pas dans ce piège ! Les recruteurs détestent le mensonge. Cela en dit long sur le profil du demandeur d’emploi. Et comme vous pouvez l’imaginer, aucune entreprise n’a envie d’intégrer dans ses équipes des personnes malhonnêtes.

Nous vous conseillons alors d’assumer votre parcours. Faites de cette faiblesse une force en expliquant que vous avez profité de cette période de retrait pour acquérir des compétences notamment à travers une formation professionnelle. Et c’est justement pour cette raison que nous vous avons recommandé, au début de cet article, de vous former.

Au moment de reprendre le travail…

Jackpot ! Votre candidature a été retenue. Gardez en tête que si vous avez été choisi parmi de nombreux candidats, c’est parce que votre profil colle aux besoins de l’entreprise. Si vous avez décidé de choisir une formation, il y a de fortes chances que cet élément ait pesé en votre faveur. Ces apprentissages permettent d’acquérir des compétences qui vous rendent opérationnel dès le premier jour de travail. Cependant, vous ne devez pas manquer de vigilance pour autant. Les premières semaines sont le moment où vous devez vous imposer et vous intégrer dans l’équipe. Ne vous reposez pas sur vos acquis. Restez attentif aux détails et aux directives de vos supérieurs. Il y a toujours quelque chose à apprendre. Même si vous êtes autonome et performant, faites preuve d’une grande ouverture d’esprit pour gravir les échelons hiérarchiques le plus rapidement possible.

3 conseils pour augmenter vos chances de trouver un emploi
Émigration en Nouvelle-Zélande : vivre et travailler au pays des Kiwis