Maceo Parker

Maceo Parker, l’homme des cuivres derrière James Brown, George Clinton ou Prince est le souffleur le plus groovy du monde. Qu’il joue du blues, du jazz ou du funk, un seul remède : il faut danser…

Au sommet des charts, en 1964, James Brown voulait changer la coloration musicale de son orchestre, et il engage Melvin qui insiste pour jouer avec son frère.

Bien en pris à James, car avec la paire Parker, il avait le drive et le répétiteur de ses thèmes en une fratrie qui l’a servi pendant 25 ans. Lui permettant d’aligner une incroyable ignée de tubes qui ont fait danser le ghetto, puis le monde entier, en construisant une carrière à la croisée du jazz, du blues, du gospel et en privilégiant le funk ; la version noire du rock porteuse de tous les thèmes émancipateurs de la fierté afro-américaine. Penser en dansant ou danser sur de la pensée : le funk de James Brown !