Comment optimiser le confort thermique de votre maison ?

isolation des murs

La surconsommation énergétique pose un réel problème dans le monde notamment en France. Le gouvernement a donc mis en place des mesures encourageant la rénovation des systèmes d’énergie, le but étant d’améliorer le confort thermique des habitants tout en réduisant leurs factures. Dans cet article, vous trouverez les démarches nécessaires pour y parvenir.

L’isolation des murs

En lisant des articles sur le chauffage, la climatisation et la ventilation, vous constaterez que l’un des premiers conseils fournis pour optimiser le confort thermique de votre habitat est l’isolation des murs. Commencez alors vos travaux de rénovation énergétique par une isolation murale. Cela permettrait de stabiliser la température ambiante dans votre logement. Notez que vous avez le choix entre plusieurs types d’isolation conçues pour améliorer l’étanchéité des murs. Que vous optiez pour une isolation thermique par l’intérieur ou par l’extérieur, vous devez choisir le type d’isolation qui correspond aux caractéristiques de votre maison. Synthétique, biosourcé ou minéral, le choix doit tenir compte de critères préalablement définis comme l’uniformité, l’épaisseur et la résistance du support. Plus votre isolant est uniforme, plus il sera facile à poser. L’épaisseur garantit la résistance thermique. La solidité est un paramètre de sélection d’une importance capitale puisque l’humidité est un facteur menaçant pour la performance énergétique de votre isolant.

L’isolation de la toiture

Une fois que vous aurez bien isolé les fondations murales, vous devez vous réaliser des travaux au niveau de la toiture. Il est important de signaler qu’une mauvaise isolation de la toiture entraine une augmentation de votre facture énergétique pouvant atteindre 30% par an. En effet, même si l’isolation sous-rampants peut prendre des formes variées, la technique en rouleaux de laine minérales superposés entre les chevrons reste la plus utilisée. Pour avoir des économies d’énergie, l’état de votre maison est décisif. Autrement dit, le choix de la méthode d’isolation n’est pas la même selon que votre logement est ancien ou récemment construit. Pour cette raison, vous devez demander les conseils d’un spécialiste qui établira un bilan thermique de votre habitat et vous orientera vers la technique la plus appropriée.

L’isolation des combles perdus

Pour limiter les zones de perdition de la chaleur, il peut être utile de faire isoler les combles perdus. Cette solution permet de réaliser des économies considérables limitant ainsi vos dépenses domestiques. L’isolation par soufflage assure une isolation optimale des combles. Laine est soufflée, à l’aide d’une machine, sur le plancher constituant une barrière thermique impénétrable. Ce type d’isolation devient plus performant avec l’ajout d’un complément de petite épaisseur en-dessous de la toiture. Cependant, avant de vous lancer dans ces travaux, un expert doit se rendre sur place afin de déterminer le type de charpente qui maintient la toiture. En évaluant le degré d’inclinaison de la pente du toit, on peut estimer l’espace nécessaire. Le professionnel est en mesure de vous apporter les services adéquats tout en respectant les règles d’urbanisme et de sécurité.

Des fenêtres avec un double vitrage

Le double vitrage est une autre solution efficace pour assurer un confort thermique suffisant même pendant les saisons de très basses températures. Les matériaux utilisés pour concevoir cette structure joue un rôle important dans le blocage de l’air qui aurait tendance, avec des fenêtres à vitres ordinaires, à se dissiper vers l’extérieur. Elle forme un bloc entre l’ouverture intérieur et extérieure de votre logement, ce qui permet un ralentissement certain des fuites d’air. Vos pièces conservent alors une température constante et un confort acoustique qui redouble la sensation de bien-être des occupants.

Un système de chauffage plus moderne

Pensez à installer, dans votre salle de bains, un chauffe-eau thermodynamique. Cette solution est avantageuse tant sur le plan du confort que des finances. Ici, la pompe à chaleur est posée à l’intérieur du logement, ce qui assure la récupération de l’air ambiant pour le transformer et le rediffuser. Ce schéma permet de créer une alimentation renouvelable. Par ailleurs, les chauffagistes encouragent l’installation d’un système de chauffage à inertie. Ce dispositif permet une diffusion homogène et continue de la chaleur. Comme son nom l’indique, il est doté d’un système interne conçu pour le stockage de la chaleur. Qu’il soit allumé ou éteint, il conserve une qualité de chauffe optimale tout au long de la journée. Rappelons qu’il existe plusieurs types d’appareils et que vous devez choisir en fonction de vos besoins, des spécificités de votre logement, des conditions climatiques de votre région et de votre budget.

Comment réussir l’envoi de son faire-part ?
Pourquoi envoyer un faire-part ?