5 choses à savoir avant d’installer une climatisation chez soi

Climatisation

Depuis quelques années, un phénomène se répète chaque été. On constate en effet des ruptures de stock dans les rayons ventilateurs des magasins. Il existe pourtant une alternative bien plus efficace. Il vous suffit d’installer un climatiseur à votre domicile. Vous hésitez encore ? Prenez alors le temps de découvrir les informations contenues dans le texte ci-dessous.

1. L’installer seul ou contacter un professionnel ?

La plupart des propriétaires confient l’installation d’une climatisation à un professionnel qualifié. Si plusieurs corps de métier peuvent répondre à un tel besoin (frigoristes, climaticiens, électriciens, et même les chauffagistes ou les plombiers), il reste préférable de s’adresser à un acteur spécialisé. En confiant votre projet à une entreprise de climatisation, vous disposerez alors de toutes les garanties et profiterez également de leurs précieux conseils afin de prolonger la durée de vie de votre appareil. D’autres font le choix de se passer des services d’une société de climatisation, préférant s’appuyer sur leur réseau (on a tous un ami ou un parent féru de bricolage !) ou sur leurs compétences personnelles. Si vous optez pour une telle solution, gardez bien à l’esprit qu’elle ne peut s’appliquer qu’aux installations les plus simples. Si vous ne respectez pas cette règle de bon sens, votre dispositif risque de subir de nombreux dysfonctionnements !

2. De nombreux modèles disponibles

Les fabricants d’appareils se livrent une concurrence acharnée afin de conquérir toujours plus de nouveaux clients. Ceci explique pourquoi tant d’appareils différents sont à disposition des consommateurs. Mais comment faire le bon choix parmi une telle diversité ? Commencez par évaluer la surface que devra couvrir le climatiseur. Vous comprenez bien que les besoins ne seront pas les mêmes pour rafraîchir une pièce ou tout un étage de l’habitation. Demandez-vous également si vous serez amené à déplacer souvent votre futur climatiseur. Dans ce cas, il serait sûrement judicieux de choisir un modèle doté de roulettes. Enfin, interrogez-vous au sujet des fonctionnalités qui vous seront utiles.

Désormais, les climatiseurs sont devenus des appareils multifonctions capables d’apporter un véritable confort thermique à votre intérieur. Certains modèles sont par exemple en capacité de se comporter comme une pompe à chaleur (principe de la climatisation réversible, pour en savoir plus, consultez l’excellent site www.ocellis-energies.fr). Pratique, si vous ne souhaitez pas multiplier les appareils chez vous, n’est-ce pas ?

3. Certains appareils contiennent des substances dangereuses

Vous ne le savez sans doute pas mais il est important de préciser que les climatiseurs renferment des substances considérées comme hautement toxiques. Elles peuvent avoir une action néfaste pour les hommes, les animaux et l’environnement. C’est par exemple le cas du fluide présent dans le circuit de refroidissement. En aucun cas, il ne devra entrer en contact avec vous ! Par conséquent, si vous constatez une fuite ou un écoulement et que vous ne parvenez pas en identifier l’origine, prenez contact sans plus attendre avec un professionnel. Seul ce dernier pourra procéder à une réparation fiable, qui vous permettra en plus de conserver la garantie proposée par le constructeur au moment de l’achat de l’appareil. Si vous intervenez seul, cette protection sera immédiatement annulée avant son terme officiel.

4. Un entretien indispensable

Posséder un climatiseur vous oblige à effectuer un entretien régulier et minutieux. Celui-ci a pour principaux objectifs d’optimiser les performances de l’appareil, d’en prolonger la durée de vie et de réduire votre facture d’énergie. Vous pouvez prendre à votre charge le nettoyage des différents filtres sous l’eau. Faites le une fois par mois. En revanche, pour lutter efficacement contre les indésirables pouvant mettre à mal votre santé (dont les moisissures et les acariens), il est chaudement recommandé de signer un contrat d’entretien auprès d’un prestataire spécialisé. Plusieurs formules vous seront alors proposées. Optez, au minimum, pour un passage du technicien chaque année chez vous.

5. Et pour les copropriétaires ou les locataires ?

Rassurez-vous, il est tout à fait envisageable de procéder à l’installation d’une climatisation, même si l’on réside au sein d’une copropriété ou que l’on soit locataire de son logement actuel. Vous avez uniquement l’obligation d’avertir les autres parties (et demander leur accord) si vous êtes amené à percer la façade afin d’évacuer l’air chaud. Un copropriétaire ou votre propriétaire refuse une telle éventualité ? Inutile de vous lancer dans une longue bataille juridique (dont vous sortirez toujours perdant) ! Faites preuve de malice et préférez faire sortir la gaine d’évacuation à travers l’un des carreaux (préalablement percés bien entendu) de la fenêtre.

Pourquoi envoyer un faire-part ?
Quel modèle de cigarette électronique est fait pour vous ?