Un test de drogue dans les écoles

La production de drogue est en accroissement en particulier, en Colombie, au Pérou et Bolivie. Elle transite ensuite par les Antilles, l’Espagne et la France avant d’aller en Europe ou en Amérique du Nord, en Chine ou en Afrique. Chaque jour, plusieurs tonnes de marchandises (la cocaïne, l’ecstasy, l’héroïne, le cannabis) sont déchargées régulièrement dans des ports. Cela entraine sa prompte propagation et sa circulation dans tous les recoins de la rue, dans les lieux de travail et pire encore, dans des écoles. Pourtant, l’usage et surtout l’abus des drogues entrainent des conséquences nocives, notamment chez les jeunes. Afin de prévenir ces effets néfastes, un test de dépistage de drogue devrait être mis en place dans les milieux scolaires.

Qu’est-ce que la drogue ?

La drogue est une substance psychoactive qui agit sur le cerveau, à savoir, la marijuana, l’héroïne, la cocaïne, etc. C’est un composé biochimique, chimique ou naturel, susceptible de perturber les communications et/ou d’altérer les activités neuronales entrainant une dépendance psychique et/ou physique. Elle produit des effets psychotropes ou stupéfiants provoquant les modifications de l’activité du système nerveux central (la motricité, les sensations, le comportement et la perception) du consommateur, mais surtout sa façon de percevoir les choses entre autres.

La drogue dépendance est donc une substance stupéfiante et illicite interdite par la loi qui se révèle dangereuse. Pour cela, un programme de dépistage de drogue a été mis en place dans les écoles afin de prévenir l’abus et la dépendance à ce produit. Par ailleurs, certaines drogues sont autorisées, mais réglementées, à citer le tabac et l’alcool ou certains médicaments psychoactifs (hypnotiques, antidépresseurs ou anxiolytiques) dont l’usage, la production et la vente sont contrôlés et proscrits par la loi.

Quelles sont les conséquences d’une dépendance ?

La prise de drogue nuit considérablement à l’état physique et/ou mental du consommateur. En réalité, son usage nocif entraine des décès prématurés, une détérioration de l’état physique et même une complication de certaines maladies. En effet, ces effets présentent un énorme danger pour les consommateurs et leur entourage, d’ailleurs eux-mêmes deviennent plus agressifs ou violents lors d’une prise.

Et il est évident que cet usage néfaste se manifeste par l’amplification de problèmes sociaux ou personnels, l’incapacité de remplir les obligations dans la vie professionnelle, la perte de vigilance et la dépendance. Il existe tout de même des drogues qui sont utilisées comme traitements thérapeutiques à l’exemple du CBD (ou cannabidiol). Présent dans le cannabis, il n’est pas psychotrope ce qui peut faciliter le sevrage et combattre certaines addictions.

Pourquoi faire un test de dépistage de drogue ?

Tout d’abord, le test de dépistage de drogue permet de détecter la présence d’une drogue chez une personne. Et étant donné que ces substances ont des impacts très graves, pour les adolescents surtout en milieu scolaire, il est donc très important de mettre en œuvre ce test. Il devra d’ailleurs être réalisé dans un lieu de travail ou un milieu scolaire, afin d’écarter toute sorte de contamination, d’éviter ou de réduire la présence et la circulation de ces substances illicites des conséquences sanitaires graves (dépendance, accoutumance, complications diverses…). La prise de drogue peut même engendrer des conséquences judiciaires, la délinquance, la désocialisation ainsi que des effets néfastes sur le psychisme.

En outre, cette méthode s’avère l’une des meilleures façons de prévenir la propagation de drogues, de réduire ou éradiquer son usage nocif comportant des risques connexes (les conséquences sociales, la dangerosité spécifique de la substance, et les dommages pour la santé).

Ce programme de test systématique dans le milieu scolaire incitera certainement les jeunes, qui expérimentent ces substances, à diminuer leur consommation, qu’elles soient douces ou dures, légales ou illégales. Le dépistage permet donc d’écarter tous les risques d’addiction.

Quels sont les différents types de test de drogue ?

Il existe deux types principaux de test de dépistage de drogue. Le test d’urine qui se fait avec une bandelette à faire immerger dans un échantillon urinaire, dans un boîtier sur lequel quelques gouttes d’urine sont déposées ou dans une cassette à bandelette réactive. Il permet de dépister la consommation de drogue récente, d’au moins six ou huit heures avant la réalisation du test ce qui rend la détection possible et fiable.

Le test salivaire composé d’un boîtier de test (de type cassette ou un boîtier intégré) et d’un bâtonnet ouaté permet de collecter de la salive. Cette méthode peut dépister une substance même quelques minutes après la prise, autrement dit, de façon précoce.

Bref, ces types de test de dépistage sont basés sur un processus immunochromatographique, efficace, simple et performant, permettant de détecter rapidement le résultat sous un aspect visuel (apparition des bandes colorées ou non). Ces opérations sont, en général, très pratiques, en particulier dans les écoles. Par ailleurs, il existe encore d’autres types de test de drogue : le test sanguin, sueur ou cheveux dont les bilans prennent un peu de temps.