Les meilleurs conseils contre les pigeons sur le balcon

Les colombes sont considérées comme un symbole de paix, mais dans les villes, elles sont considérées avec suspicion.

Voici un aperçu de la façon dont les pigeons sont devenus un problème et des conseils pour les chasser du balcon.

En été, les pigeons assiègent souvent les rebords de fenêtres et les balcons.

Au printemps et en été, dans les grandes villes, les pigeons répandent souvent leurs fientes sur le balcon et nichent dans les herbes de cuisine.

Même s’ils sont parfois dérangeants, les pigeons sont des êtres vivants qui doivent être traités avec respect.

Grâce à ces conseils, les pigeons des villes peuvent être effrayés de façon humaine.

Voici comment se débarrasser des pigeons et enlever les fientes de pigeon.

Une réduction de loyer à cause des fientes de pigeon sur le balcon est elle autorisée?

Tuer des pigeons est interdit.

Qui est le responsable de la défense des pigeons ? Pourquoi les pigeons vivent-ils en ville ?

Comment se débarrasser des pigeons ?

Christina Ledermann, attachée de presse de l’Association fédérale allemande des personnes pour les droits des animaux, explique pourquoi les pigeons aiment assiéger les balcons et les maisons : “Les pigeons de ville descendent des colombes de roche. C’est pourquoi ils aiment nicher sur les bâtiments, car ils ressemblent à des rochers. Une fois qu’ils ont trouvé un endroit, ils reviennent toujours. “Si les pigeons s’installent sur le balcon, il suffit juste de les effrayer, mais sans violence”, conseille Ledermann.

Trempe avec des rubans adhésifs colorés et du papier d’aluminium

Les pigeons ont peur des rubans colorés qui flottent. Mais c’est une solution généralement pour une courte durée.

Les pigeons peuvent facilement être effrayés par des stimuli optiques : Des boules de verre brillantes, des carillons à vent, des moulins à vent, des rubans colorés ou même du papier d’aluminium coupé en longues bandes et fixé au balcon irriteront les pigeons et les effrayeront ainsi.

Cependant, les experts avertissent que ces mesures ne fonctionnent souvent que pendant une courte période, car les pigeons apprennent vite et s’habituent vite aux choses.

Les mannequins de corbeaux ou d’autres oiseaux de proie fonctionnent un peu mieux.

La position des oiseaux factices devrait être modifiée plus souvent.

Systèmes acoustiques : Cris des oiseaux de proie

Les pigeons peuvent également être dissuadés par des signaux acoustiques.

Dans le secteur agricole, les systèmes acoustiques sont souvent utilisés : Les cris des oiseaux prédateurs ou les aboiements des chiens peuvent dissuader les pigeons.

Il est important que le bruit ne soit pas diffusé régulièrement mais de manière surprenante.

Les CD correspondants sont disponibles dans les magasins spécialisés.

Cependant dans les zones résidentielles, les systèmes acoustiques de dissuasion des pigeons peuvent causer des problèmes avec les voisins à cause du bruit.

Renforcer les réseaux

Des filets bien tendus empêchent les pigeons de monter sur le balcon.

Si les pigeons des villes continuent à revenir de toute façon, seules des mesures drastiques pourront les aider : Des filets ou des barres bien tendus empêchent même les pigeons d’atteindre le balcon. “Il faut cependant veiller à ce que les animaux ne puissent pas se blesser ou se prendre dans le filet”, souligne M. Ledermann.

Les personnes concernées doivent confier l’installation des filets à pigeons à une entreprise spécialisée.

Si les filets sont mal installés, ils deviennent un piège mortel pour les pigeons et pour les espèces animales spécialement protégées comme les chauves-souris.

En outre, il faut veiller à ce que les filets restent intacts.

Si, par exemple, les lacunes sont comblées de manière non professionnelle ou pas du tout, les pigeons et autres animaux peuvent s’emmêler dans le filet ou monter sur le balcon et ne pas retrouver leur chemin.

Il en résulte des blessures douloureuses, voire la mort.

D’autres systèmes anti-oiseaux, tels que les pics, sont controversés car ils peuvent mettre la vie des animaux en danger.

Retirer les œufs

Si les pigeons se reproduisent déjà sur le balcon, les œufs peuvent être remplacés par des mannequins en plâtre.

Si vous ne voulez pas le faire vous-même, vous pouvez demander l’aide d’un contrôleur de parasites.

Ledermann conseille d’échanger les œufs contre des mannequins en plâtre.

Tant que le pigeon ne fait pas encore éclore ses œufs, il ne laisse aucun mâle de son espèce l’approcher et ne produit donc plus d’œufs.

Attention : Selon la loi, les pigeons sauvages, tels que les pigeons ramiers, les pigeons reproducteurs, les dindes ou les tourterelles, ne doivent pas être dérangés dans leur reproduction.

Dans ces cas, il n’est pas non plus permis d’enlever les nids ou les œufs.

Ne pas les nourrir

Certains locataires ont pitié des pigeons affamés et veulent les nourrir sur le balcon.

Toutefois, les propriétaires peuvent l’empêcher. Selon l’article 1004 du code civil allemand (BGB), les propriétaires peuvent interdire l’alimentation de grands oiseaux tels que les pigeons, les corbeaux ou les pies – même sans disposition spéciale dans le bail.

C’est le résultat d’un jugement du tribunal régional de Braunschweig (Az. 6 S 411/13).

Si les locataires ne respectent pas l’interdiction, ils risquent une résiliation extraordinaire du bail (tribunal de district de Nuremberg, affaire n° 14 C 7772/15).

L’alimentation des oiseaux chanteurs, en revanche, est autorisée avec certaines restrictions sur les corniches et les balcons.

Selon un jugement du tribunal de grande instance de Francfort a. M., les locataires sont autorisés à nourrir les oiseaux chanteurs sur les rebords de fenêtres et sur les balcons (Az. 33 C 1922/13).

Auparavant, le tribunal régional de Berlin-Charlottenburg avait déjà confirmé que l’alimentation des oiseaux sur les corniches et les balcons était socialement adéquate et que les propriétaires et les voisins devaient l’accepter (réf. 203 C 186/09).

Toutefois, les locataires qui nourrissent les animaux doivent veiller à ce que les balcons voisins ou sous-jacents ne soient pas pollués de manière disproportionnée.

Enlever les fientes de pigeon : Voici comment cela fonctionne

Ce n’est pas beau à voir : Si les balcons ou les rebords de fenêtres sont sales avec des fientes de pigeon, il faut les nettoyer.

Les fientes de pigeon peuvent contenir des agents pathogènes dans certaines circonstances.

Lorsque les animaux sont partis, il reste généralement une chose sur le balcon : les fientes de pigeon. Dans ce cas, comment nettoyer le balcon ?

Versez de l’eau chaude sur les endroits du balcon qui sont souillés de fientes de pigeon.

Détachez la saleté avec une spatule.

Rincez les fèces dissoutes avec de l’eau et enlevez l’eau avec une raclette.

Essuyez le sol du balcon avec du vinaigre ménager.

Versez à nouveau de l’eau sur le sol du balcon et évacuez l’eau

Les experts conseillent de porter des gants en caoutchouc et, si nécessaire, un masque à poussière fine pour enlever les excréments.

Les fientes de pigeon peuvent contenir des champignons et des bactéries qui peuvent pénétrer dans les voies respiratoires via la poussière.

Mais les gens n’ont pas besoin de paniquer au sujet des agents pathogènes. “Il y a des agents pathogènes qui peuvent être transmis. Mais le risque est plus faible qu’on ne le dit souvent”, explique M. Ledermann.

En général, le risque d’infection par les pigeons n’est pas plus grand que celui de tout autre animal sauvage.

Ceux qui veulent être en sécurité commandent une entreprise spécialisée pour enlever les fientes de pigeon.

Élimination des fientes de pigeon

Si de grandes quantités d’excréments de pigeon sont concernées, la décharge locale est la bonne adresse pour les éliminer.

Mettez les excréments de pigeon dans des conteneurs étanches à la poussière, fermez-les, étiquetez-les et remettez-les comme déchets organiques.

Dans ce cas, il est conseillé de faire appel à une entreprise de nettoyage professionnelle ou à une entreprise de lutte contre les parasites pour éliminer les fientes de pigeon, car des bactéries et des champignons peuvent être contenus dans les fientes de pigeon.

De petites quantités d’excréments, en revanche, peuvent être éliminées avec les ordures ménagères ou la poubelle à déchets organiques.

Une réduction de loyer due à des fientes de pigeon sur le balcon est-elle autorisée ?

Cela dépend du degré de contamination.

Dans les grandes villes, il est presque impossible d’éviter certaines fientes d’oiseaux sur le balcon.

Toutefois, si la salissure est si importante que le balcon est inutilisable, les locataires sont autorisés à réduire leur loyer de dix pour cent à condition que le propriétaire n’ait pas répondu à un avis de défaut préalable.

Une réduction de loyer pour cause de crasse de pigeon est également autorisée si le locataire était au courant du problème avant la signature du bail (tribunal d’instance d’Altenburg, affaire n° 5 C 857/04).

Apprenez comment procéder correctement lorsque vous réduisez votre loyer.

Il est interdit de tuer des pigeons

Il n’y a pas de solution universelle pour se débarrasser des pigeons.

Si aucune des méthodes habituelles ne fonctionne et que les oiseaux continuent de revenir, les habitants de la maison n’ont probablement pas d’autre choix que de les tolérer.

Parce qu’on ne peut pas tuer les animaux selon la loi sur la protection des animaux.

Défense des pigeons, qui est responsable ?

Les propriétaires sont tenus de maintenir l’appartement loué et le balcon associé dans un état conforme au contrat.

Si le balcon ne peut être utilisé en raison d’une épidémie de pigeons, le propriétaire est tenu de prendre des mesures défensives conformément à un jugement du tribunal local d’Augsbourg (affaire n° 17 C 4796/15). S’il ne le fait pas, le locataire peut réduire son loyer.

Pour éviter les pigeons, les personnes concernées peuvent contacter une entreprise locale de lutte contre les parasites ou une initiative de la ville en faveur des pigeons.

Cela permet de garantir que les mesures sont mises en œuvre dans le respect des animaux.

Pourquoi les pigeons vivent-ils en ville ?

Que ce soit à Munich, Berlin ou Hambourg, la plupart des grandes villes ont une chose en commun : Un problème de pigeon. Mais pourquoi les pigeons se sentent-ils chez eux dans les métropoles ?

Le pigeon domestique et sauvage qui vit aujourd’hui dans nos villes descend du pigeon ramier (Columba livia), qui est originaire d’Europe, d’Afrique du Nord et d’Asie du Sud-Ouest.

Contrairement à beaucoup d’autres oiseaux, les pigeons railleurs nichent sur des corniches et non sur des arbres.

En ville, les bâtiments et les balcons ressemblent beaucoup à des corniches, c’est pourquoi le pigeon domestique et sauvage y nichent.

Les pigeons se sont tellement multipliés dans les villes parce que les gens les ont domestiqués pendant des siècles pour utiliser leurs œufs, leur viande, leurs plumes et leurs excréments.

Pour ces raisons, ils ont été élevés avec des caractéristiques telles qu’une activité de reproduction accrue et un comportement territorial réduit pour augmenter le taux de reproduction.

Les anciens Égyptiens utilisaient les fientes de pigeon comme engrais pour leurs champs.

Pour les Romains, les oiseaux étaient également un mets populaire.

Jusqu’au milieu du XXe siècle, les pigeons étaient également au menu sous nos latitudes.

Aujourd’hui encore, ils atterrissent beaucoup moins fréquemment dans nos assiettes.

Comme les animaux sont très intelligents, ils arrivent facilement à localiser un endroit qui les mettent à l’aise.

Ils retournent toujours à leur fanon et nichent encore et encore aux mêmes endroits.

Ils ont également été élevés comme pigeons voyageurs.

Le résultat de cette domestication, qui dure depuis des siècles, est que les oiseaux sont liés à l’homme, vivent dans des espaces confinés et peuvent se reproduire toute l’année.

L’origine des populations de pigeons urbains est considérée comme étant des pigeons domestiques qui ne répondent pas aux exigences de la colombophilie et qui ont donc été abandonnés, qui se sont égarés ou qui proviennent de pigeonniers abandonnés ou négligés.

Ces raisons contribuent encore aujourd’hui à la population de pigeons des villes.

Leur fertilité et leur adaptabilité à l’habitat urbain ont permis une reproduction et une population rapides dans les villes.

Ils y sont désormais considérés comme un problème, bien que l’homme lui-même en soit responsable.

Afin de maîtriser le problème des pigeons, de nombreuses villes ont mis en place des pigeonniers surveillés.

Là, les oiseaux reçoivent une nourriture adaptée à leur espèce, peuvent rester et nicher.

Les gardiens remplacent les œufs de pigeon par des mannequins en plâtre afin que les oiseaux restent attachés à leur lieu de nidification mais n’élèvent pas de progéniture.

De cette façon, ils ne dérangent pratiquement pas les humains et il y a aussi beaucoup moins de bâtiments pollués par des excréments.

Enfin, vous pouvez vous détendre tranquillement à nouveau sur le balcon!