Les avantages fiscaux de l’investissement forestier

L’investissement forestier est un engagement à long terme de 7 ans ou plus. Le principe est simple. Vous pouvez investir dans les forêts commerciales pendant une longue durée. Les arbres s’installent et poussent à flanc de coteau. Ce faisant, vous devriez bénéficier de la valeur de l’arbre (et de son site) et de tout revenu généré par l’abattage de l’arbre et la vente du bois (la partie principale de la ferme). Arbres utilisés pour la construction, jusqu’aux débris, branches et copeaux de bois utilisés pour la biomasse. En substance, l’achat de forêts est un actif peu liquide. Ainsi, si vous en êtes satisfait, cela peut apporter d’énormes avantages fiscaux, et une fois établis, les coûts de maintenance sont relativement faibles.

Réduction d’IR

L’investissement forestier peut être réalisé soit directement, soit par l’intermédiaire des groupements fonciers gérés par une société de gestion agréée par l’Administration des marchés financiers (AMF). En achetant des actions de Forest Group, vous pouvez à l’occasion profiter des réductions d’impôt de Madelin. L’année dernière, la réduction d’impôt représentait 18 % de l’investissement total. Uniquement, pour ceux qui paient avant le 31 décembre 2018, le taux de réduction passera à 25 %. Le paiement doit être effectué au plus tard le 31 décembre de la cinquième année suivant la souscription. De plus, les actions acquises doivent être nouvelles (émises pendant une période d’augmentation de capital).

Veuillez noter que cette mesure est basée sur la loi financière de 2018 (article 74) et a été soumise par le gouvernement à la Commission européenne, qui doit déterminer si elle est conforme au droit européen. Par conséquent, l’entrée en vigueur dépend toujours de la publication de la loi.

La limite de paiement annuelle pour les célibataires est de 50 000 euros et la limite de paiement annuelle pour les couples est de 100 000 euros. L’appareil calculera le plafond total des avantages fiscaux (10 000 euros).

Des exonérations d’IFI

Dans le cadre de la Taxe de solidarité sur la fortune (ISF) abolie en 2018, la fiscalité des groupements forestiers est très intéressante. En fait, les propriétaires forestiers ou GFI peuvent bénéficier d’une exonération fiscale de 75 % de la valeur IFI des forêts GFI. Il n’y a pas de limite supérieure. Si vous souscrivez au capital de l’IMF depuis la création de l’IMF, le bénéfice peut être porté à 100 %. En outre, le système d’exonération fiscale des trois quarts a été maintenu et les actifs forestiers qui bénéficient du Forum international des forêts ont été conservés. Pour bénéficier d’une réduction de 75 % des bénéfices, vous devez remplir certaines conditions : un certificat de gestion durable, un engagement de propriété de trente ans et une obligation de gérer un solde tous les dix ans. Notez que si vous achetez des actions dans un groupe forestier, vous ne serez exonéré qu’après deux ans de propriété.

Abattement sur la transmission

Enfin, acheter un groupement foncier forestier peut réduire les livraisons de 75 % et ne faire que diminuer la valeur marchande de groupement foncier forestier (hors frais d’abonnement et espèces). Si une unité est acquise sur le marché principal, il n’y a pas de période minimale de détention pour bénéficier d’incitations fiscales. Cependant, si vous achetez des actions sur le marché secondaire, vous devez détenir des actions pendant au moins 2 ans. En retour, le groupement forestier doit s’engager à mettre en œuvre une gestion durable des forêts d’ici 30 ans. Cet avantage fiscal s’applique aux transferts et peut être combiné avec d’autres avantages. Il n’est pas affecté par les déficits budgétaires.

Bon à savoir : lors de l’adhésion aux unités GFF, la réduction de l’impôt sur le revenu (IR) et de l’ISF n’est pas cumulative. Cependant, vous pouvez décider d’économiser une partie de l’investissement dans IR et le reste dans ISF. Le meilleur choix dépend de votre taux d’imposition et de vos capitaux propres, pour le savoir, vous devez simuler !