Jeune conducteur : quel contrat d’assurance choisir ?

L’obtention du permis de conduire et l’achat de sa première voiture sont des moments clés de la vie d’un jeune, souvent synonymes d’autonomisation et de nouvelles opportunités, tant professionnelles que personnelles. En revanche, choisir la première assurance pour la voiture d’un jeune conducteur peut être un véritable casse-tête.

Qui est le jeune conducteur ?

Tout d’abord, il est important de préciser qui est le jeune conducteur. En effet, quand on entend ce terme, on pense généralement aux personnes qui viennent d’obtenir leur permis de conduire. Mais ils ne sont pas les seuls à pouvoir être considérés comme tels. En fait, le terme « jeune conducteur » désigne deux types de personnes :

  • Les personnes qui viennent d’obtenir un permis de conduire sont incluses dans la période probatoire
  • Les personnes non assurées depuis au moins 3 années consécutives.

Nous vous rappelons que la période d’essai du permis de conduire correspond à la période pendant laquelle le jeune conducteur doit apposer la plaque « A » à l’arrière du véhicule. La période d’essai est de 3 ans pour les personnes ayant passé leur permis de conduire de manière conventionnelle ou sous surveillance. Cependant, il est réduit à 2 ans pour ceux qui l’ont passé à conduire avec un accompagnateur. Pour conduire en toute sécurité, il faut souscrire à l’assurance auto jeune conducteur

L’assurance auto jeune conductrice coûte-t-elle plus cher ?

Idéal comme premier véhicule pour un jeune conducteur novice, il s’agit d’un petit véhicule de style urbain facile à apprendre plutôt qu’une minifourgonnette.

Les modèles surpuissants tels que les voitures de sport doivent être évités, car ils augmentent le risque d’accident et de vol. Cela se traduit par des primes d’assurance plus élevées peut-être des difficultés à trouver un assureur !

Les assureurs augmentent la prime : les personnes âgées de 18 à 24 ans constituent toujours la tranche d’âge initiale la plus exposée à la conduite automobile. Cette augmentation de l’expérience des sinistres justifie les taux d’assurance plus élevés.

Plus précisément, pour assurer les jeunes conducteurs titulaires d’un permis de conduire depuis moins de 3 ans, certaines entreprises appliquent une prime supplémentaire à la souscription au contrat :

  • La première année, l’augmentation peut entraîner une multiplication du tarif de référence par 2.
  • La prime supplémentaire est alors divisée par deux pour chaque année du contrat sans accident responsable et disparaît après trois années complètes d’assurance sans accident.
  • Le système de bonus-malus (augmentations ou réductions liées au comportement de l’assuré) est combiné avec le système de primes d’assurance.

Certaines entreprises peuvent même aller jusqu’à refuser une assurance aux conducteurs novices.

Remarque : La période de trois ans d’application de la contribution supplémentaire est une période d’essai pour devenir définitive pour le permis. Pendant ce temps, un jeune conducteur a six points au lieu de douze et il est assigné à des règles plus strictes qu’un ancien conducteur, plus particulièrement les limitations de vitesse.

Quelles sont les garanties d’assurance automobile pour les jeunes conducteurs ?

Lors de la souscription d’une assurance auto jeune conducteur, il est important que vous choisissiez l’option qui correspond à vos besoins et à la façon dont vous utilisez votre véhicule. Par conséquent, différentes formules sont disponibles :

  • Mini assurance responsabilité civile : la moins chère couvre l’assurance responsabilité civile du conducteur ainsi que la protection juridique de la voiture et l’assistance 24 heures sur 24, 7 jours sur 7
  • Assurance responsabilité civile nécessaire : couvre les incidents liés aux réclamations et événements exceptionnels (attentats, technologie et bris de verre)
  • Assurance responsabilité civile maximale : protège également contre l’incendie (hors vandalisme) et le vol
  • L’assurance tous risques : la plus complète et la plus chère, protège un tiers contre tout accident, qu’il en soit responsable ou non

Comment souscrire une assurance auto en tant que jeune conducteur ?

Les règles de votre conduite avec un accompagnateur et l’assureur réduisent la prime supplémentaire. Pour commencer, vérifiez les conditions des Assurances de votre enfant auprès de votre mutuelle. En effet, les assureurs accordent souvent des conditions de couverture préférentielles aux enfants des assurés, atténuant voire supprimant la prime supplémentaire pour les jeunes conducteurs.

Accumulez de l’expérience et des bonus pour profiter de meilleurs prix. Vous pouvez également aiguillonner votre enfant à conduire avec ou sans surveillance. Pour les jeunes conducteurs ayant terminé cet apprentissage, la prime supplémentaire est généralement divisée par deux. Certaines entreprises proposent même des réductions. Vous pouvez également faire gagner de l’expérience à votre enfant et bénéficier d’un bonus qui lui permettra de bénéficier de tarifs moins élevés lorsqu’il souscrira sa propre police d’assurance auto ou d’assurance habitation.

Deux situations possibles :

  • Ou il est le conducteur principal du véhicule que vous assurez pour lui.
  • Soit il est indiqué dans votre contrat comme conducteur supplémentaire ou occasionnel de votre propre véhicule.

Certaines informations que vous devez connaître pour réduire au minimum votre prime

Remarque : dès que votre enfant est assis au volant de votre voiture, cela doit être déclaré dans le contrat d’assurance. Dans le cas contraire, la Compagnie d’assurance peut vous pénaliser pour risque accru en augmentant votre prime d’assurance, en réduisant le montant de l’indemnisation en cas de sinistre (par exemple en appliquant une franchise supplémentaire) ou encore en intentant une action en justice en cas de fraude à l’assurance.