Fabriquer du liquide pour cigarette électronique

Avec une base, un arôme et quelques additifs, tout le monde peut fabriquer son e-liquide en toute simplicité. Vous éviterez ainsi d’acheter des liquides coûteux pour au final obtenir les mêmes résultats qu’avec des concentrés que vous avez pris le temps de préparer depuis chez vous. Faut-il tout simplement retenir les bonnes proportions de chaque élément à mélanger dans la recherche du parfait liquide pour cigarette électronique.

Quelles proportions de base/arôme retenir ?

Le DIY e-liquide se compose avant tout d’une base neutre. Sans goût et indolore, ce liquide est l’élément indispensable que vous devez acheter en premier lieu pour fabriquer votre e-liquide. Il contient du propylène glycol (PG) et de la glycérine végétale (VG). Le PG restitue l’arôme concentré du liquide tandis que le VG accentue les sensations ressenties en vapotant. Par ailleurs, le choix de cette base dépend du rapport entre ces deux éléments. On distingue ainsi 5 grands types de base pour e-liquide selon le pourcentage en PG et VG : 70PG&30VG, 50PG&50VG, 30PG70VG, 100VG et 100PG. Un bon liquide pour cigarette électronique contient généralement 80 à 90 % de base.

À cette base neutre s’ajoute un arôme concentré qui donne la saveur fruitée au liquide. Auprès des boutiques dédiées à la cigarette électronique en ligne, vous découvrirez 5 grandes catégories de cette substance : l’arôme classique (tabac), fruité, mentholé, gourmand et mixte. Chacun de ces arômes propose des saveurs uniques en bouche lors du vapotage. Ainsi, que ce soit pour goûter à de nouvelles saveurs ou pour retrouver le vieux goût du tabac dans une e-cigarette, fabriquer son e-liquide permet de vivre une expérience personnalisée. En fonction de la concentration voulue, l’arôme doit représenter entre 10 et 20 % du mélange. Un site comme www.e-fumeur.fr vous aidera à choisir les bonnes proportions de chaque ingrédient dans votre e-liquide.

Qu’en est-il du pourcentage d’additifs ?

En principe, le mélange d’une base neutre et d’un arôme concentré permet déjà d’obtenir un DIY e-liquide. Toutefois, vous pouvez rajouter quelques additifs dans le mélange selon votre convenance. Seulement, ils ne devront pas dépasser 1 ou 2 % du liquide afin de garder l’équilibre des goûts. Vous pouvez bel et bien rajouter du sel de nicotine dans votre e-liquide si vous voulez retrouver les mêmes sensations de vapotage qu’avec une cigarette classique. Un fumeur passif peut se contenter de 3 à 6 mg/ml de nicotine tandis qu’un fumeur confirmé aura besoin d’au moins 12 mg/ml pour satisfaire ses besoins. Néanmoins, il convient de respecter le taux de nicotine maximal fixé à 20 mg/ml. Vous éviterez ainsi tout risque de développer des problèmes de santé.

 

D’autres conseils à retenir pour fabriquer son e-liquide ?

Pour fabriquer son e-liquide correctement, il faut avant tout se munir des bons outils de dosage, notamment de flacons et de seringue. On distingue trois différents types de flacons dédiés à l’univers de la cigarette électronique : les flacons compte-gouttes, les flacons PET gradués et les flacons Unicorn. Ainsi, si vous comptez mesurer vos ingrédients en goutte, il vaut mieux se servir d’un flacon compte-gouttes. Par contre, si vous voulez les mesurer en ml, il est plus préférable de se servir d’un flacon PET gradué. Les seringues vous seront utiles dans le rajout progressif des différents ingrédients.

Afin d’obtenir les proportions plus précises de la base, de l’arôme et des additifs, vous pouvez recourir aux calculateurs de DIY e-liquide en ligne. En plus de vous aider à mesurer vos ingrédients, ils peuvent vous fournir de bons conseils sur d’autres sujets relatifs à la cigarette électronique. Ils peuvent par exemple vous conseiller sur les meilleurs concentrés d’arômes, les meilleurs modèles d’e-cigarette ou encore sur les boutiques en ligne les plus fiables pour faire des achats de liquide aux saveurs fruitées.