Être heureux selon la science : 7 conseils

Selon la science, être heureux signifie maintenir un équilibre qui permet au cerveau de travailler avec agilité et de rester en bonne santé. Personne ne devrait avoir de mal à atteindre ce stade, car l’instinct naturel pousse à protéger et à préserver la santé.

Paradoxalement, cependant, de nombreuses personnes vivent presque comme si elles étaient ennemies d’elles-mêmes. Ils se font du mal physiquement et émotionnellement, consciemment ou inconsciemment. C’est pourquoi il leur est si difficile de se sentir heureux ou d’éprouver du bien-être.

Il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup pour être heureux. Le bonheur est le résultat de votre attitude et de votre style de vie, plutôt que de vos possessions ou de ce que vous pouvez accomplir. Aujourd’hui, on va vous présenter sept façons d’être heureux selon la science.

1. Trouver un emploi, sans précipitation

Le travail n’est pas seulement un moyen de subvenir à ses besoins et de gagner de l’argent. Le travail est un moyen de développer ses compétences et le potentiel pour évoluer en tant qu’êtres humains.

Le plus sain est de faire un travail qui plaît à soi, sans hâte ni urgence. Il est bon d’organiser son temps en essayant de concilier travail et repos. Plusieurs études montrent que le fait d’effectuer des tâches sans se presser permet de rester concentré plus longtemps et d’augmenter la productivité.

2. Dormez suffisamment

Selon la science, être heureux dépend aussi de la quantité et de la qualité du sommeil. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, on ne dort pas pour se reposer. Pendant le sommeil, le cerveau est plus actif que jamais.

Les souvenirs désagréables de la journée sont traités par l’amygdale, les souvenirs positifs par l’hippocampe. Lorsque vous ne dormez pas, l’hippocampe est beaucoup plus affecté que l’amygdale, ce qui explique pourquoi le manque de sommeil génère des humeurs négatives.

3. Faire du sport

À cet égard, une expérience bien connue a été menée avec des personnes souffrant de dépression. Une fois divisés en trois groupes, le premier groupe n’a reçu que des médicaments, le deuxième s’est vu ordonner de faire de l’exercice, et le troisième a reçu une combinaison de médicaments et d’exercice.

Après un mois, les trois groupes se sont améliorés proportionnellement. Cependant, après trois mois, les différences ont commencé à être significatives. Dans le premier groupe, 38% présentaient encore des signes de dépression, dans le deuxième groupe 31%, et dans le troisième groupe seulement 9%. C’est pourquoi, selon la science, être heureux est également lié au sport.

4. Avoir au moins quatre relations significatives

L’homme est un être social, mais les conditions actuelles de civilisation conduisent à adopter un comportement individualiste. Après tout, on a tous besoin des autres, de leur reconnaissance, de leur compagnie et de leur affection.

Une étude a révélé que les personnes qui ont cinq relations significatives ou plus sont plus susceptibles de se dire heureuses. Une relation sérieuse est définie comme une relation sur laquelle vous pouvez compter, être vous-même et vous confier.

5. Prévoir des sorties

Il est bon de réserver du temps pour la maison, mais rester enfermé n’est pas une bonne idée. Une promenade quotidienne de 20 minutes à l’extérieur a une influence très positive sur l’humeur.

L’université du Sussex, au Royaume-Uni, a mené des recherches à ce sujet et est parvenue à la conclusion que les gens se sentent particulièrement heureux dans les endroits chauds, en marchant au bord de la mer. Un effet similaire est produit dans les zones rurales, mais pas dans les zones urbaines.

6. Le temps de s’amuser

Un psychologue a mené une étude sur la relation entre le temps passé à s’amuser et le bonheur. Il s’est avéré que les gens ne profitent pas seulement de la pratique d’activités amusantes, mais aussi de leur planification.

Il a notamment été constaté que les personnes se sentent particulièrement heureuses lorsqu’elles organisent des dîners, des fêtes et des voyages. Le sentiment de satisfaction peut donc durer jusqu’à deux semaines. Il a également été constaté qu’on se sent plus heureux lorsqu’on dépense pour des expériences plutôt que pour des objets.

7. Méditer et être reconnaissant

Une expérience bien connue sur la méditation, menée au Massachusetts General Hospital, a permis de radiographier le cerveau de certains patients avant et après avoir effectué des exercices de méditation de pleine attention. Il a été constaté qu’après la méditation, les zones associées au stress présentaient une activité minimale.

D’autre part un journal a publié une étude sur la gratitude. 219 patients ont été invités à écrire des lettres de remerciement pendant trois semaines. Leurs symptômes ont été analysés avant et après l’exercice, et il s’est avéré que les symptômes dépressifs avaient disparu grâce à cette simple activité.

Ce ne sont là que quelques-unes des façons d’être heureux, selon la science. Selon les études, en résumé, être heureux dépend de la façon dont on vit et dont on nourrit l’esprit. Ce qui est à l’extérieur compte peu.