Comment organiser des obsèques ?

Lorsqu’un être cher meurt, la souffrance et la souffrance doivent être surmontées pendant un certain temps pour s’organiser ses obsèques. Quelles mesures faut-il prendre en quelques étapes après la mort ? Après le décès d’un être cher, en plus d’affronter à un événement traumatisant, un certain nombre d’arrangements funéraires doivent être pris en même temps. On vous fournit des calendriers avec les étapes nécessaires à suivre après le décès.

Un processus d’organisation des obsèques : déclaration, certificat et acte de décès

Après le décès, le premier formulaire à remplir est une attestation médicale de décès. Il sera utilisé pour déclarer la mort à la mairie, puis il sera possible d’entreprendre un acte de décès. Tous les décès doivent être signalés dans les 24 heures. Les entreprises de pompe funèbre sont chargées de la meilleure organisation des obsèques. C’est la responsabilité d’un proche de la personne décédée si cela se passait à son domicile dont le conseiller funéraire a pu se charger. L’hôpital ou la maison de retraite, en cas de décès, peuvent également s’en occuper. Une personne décédée possède le droit d’être enterrée dans le cimetière de la ville où elle est décédée, où elle habite ou où la famille est enterrée. Dès qu’il remplit l’une de ses conditions, il lui est demandé un permis d’inhumation effectué par le service funéraire. La date limite pour l’inhumation est de quelques heures à six jours après le décès.

Une meilleure organisation des obsèques : hébergement, transport et crémation du corps

Au cas où le décès a eu lieu dans un hôpital, une maison de retraite ou une clinique, son corps pourrait être placé gratuitement dans la chambre de la mort pendant plusieurs jours par la pompe funèbre. Si elle avait lieu à la maison, les restes pourraient encore être ou être placés dans une chambre mortuaire. Dans ce cas, la période de rétention du corps sera payée ainsi que le transport. Il y a 40 % des Français qui veulent être enterrés, 40 choisiront la méthode de crémation, qui est moins chère, qui s’est énormément développée ces dernières années. Par conséquent, aujourd’hui, il est associé à plus de 20 % de tous les décès. Pour cette raison, une autorisation d’incinération est obtenue auprès du maire de la commune où il est décédé ou de la commune où l’insertion nécessaire a eu lieu. Après la crémation est effectuée, et après avoir permis le vase peut être déposé dans un cimetière ou peut être disséminé dans son jardin d’hommage selon l’organisation obsèques. Ils peuvent également être dispersés sans autorisation spéciale, dans des propriétés privées ou dans des zones de nature sauvage, comme en mer, et non sur des routes publiques, telles que des rivières.

Une garantie d’une bonne préparation des funérailles : pompes funèbres et devis

Lorsque le défunt donne des instructions sur le déroulement de ses obsèques, ses volontés seront respectées par ses proches. D’une autre manière, la décision appartient au défunt, ou n’appartient pas à ses proches. Avant de choisir un directeur funéraire, contactez un certain nombre de personnes pour comparer les coûts. Les estimations sont gratuites et doivent inclure les services et services optionnels ainsi que leurs coûts détaillés. Entre la mort et les funérailles, les procédures seront complétées que la plupart du temps les salons funéraires sont aménagés : empilage, fermeture des cercueils, transport à l’enterrement ou à la crémation. Les frais des funérailles sont à la charge des proches du défunt. Toutefois, cette personne peut bénéficier de l’aide de la mutuelle du défunt, sécurité sociale, de sa compagnie d’assurance s’il souscrit une garantie vie ou de sa propre banque, s’il souscrit à une couverture décès.