Vente en ligne de vins bio et naturels

Il existe plusieurs manières de fabrication de vin. La viniculture et la vinification sont régies à des normes durant tout traitement du jus de raisin. Les normes sont plus connues quand il s’agit de la viniculture conventionnelle. Pour produire des vins issus de cette viniculture, l’utilisation des engrais chimiques de synthèse est autorisée.

Lors de la vinification, la production du vin conventionnel autorise l’ajout des intrants à une quantité normalisée. Cela a pour but de faciliter la fermentation et de lutter contre les oxydations indésirables. Depuis quelque temps, les vins bio et naturels ont connu, par contre, une explosion dans le marché et sont devenus une grande marque marketing. En quoi sont-ils différents ?

Pourquoi acheter des vins bio et naturels ?

Paris, Copenhague, États-Unis, Londres ou Japon figurent aujourd’hui parmi les grandes cartes plus gourmandes à la consommation des vins bio et naturels. Les avis des personnes spécialistes en œnologie sur http://www.vinavin.fr/ sont fortement conviés pour acheter cette grande tendance qui commence à prendre de l’ampleur.  Avec le prix raisonnable des vins bio et naturels, les distributeurs proposent cette ouverture à leurs clients.

De dizaines de références en vins bio et naturels sont à la disposition des clients pour la dégustation. Comme toutes boissons alcooliques, le goût s’améliore en buvant. Il faut toutefois prendre en compte les avis des experts en vins pour bien tirer profit de cette tendance et pour acquérir plus de connaissances sur les vins bio et naturels dignes de son nom.

Quelles sont les particularités des vins bio et naturels ?

Comme son nom l’indique, les vins bio et naturels suivent les normes d’agriculture biologique. Autrement dit, le viticulteur utilise des engrais organiques et chasse le recours à des produits chimiques de synthèse. L’utilisation de pesticide, d’herbicide et de fongicide est par contre autorisée pour traiter les principaux problèmes de la vigne pour les vins bio, mais interdit pour les vins naturels.

Lors de la vinification, l’ajout en quantité des intrants connus sous le nom de « sulfite » fait la différence. Pour les vins conventionnels, lors de la vinification, le vigneron peut ajouter 240 mg/L pour le vin blanc et 160 mg/L pour le vin rouge. Pour les vins bio, la quantité d’ajouts de sulfite se limite à 120 mg/L pour le vin blanc et 100 mg/L pour le vin rouge. Quant aux vins naturels, on limite la quantité des sulfites en dessous de 40 mg/L.

Les bienfaits des vins bio et naturels pour la santé

Des études montrent que la présence en excès des sulfites dans le vin n’est pas totalement inoffensive pour les consommateurs. Cet élément chimique provoque des maux de tête pour certaines personnes migraineuses amateurs de vins. Les vins utilisant des sulfites en additif exposent plus les personnes asthmatiques.

De plus, en quatre verres de vin conventionnel, on dépasse la dose conseillée journalière pour la santé. La réduction en quantité des sulfites dans les vins bio réduit davantage ce problème sanitaire. Certains vignerons, pendant la vinification des vins naturels n’ajoutent aucun sulfite et laissent la fermentation naturelle faire son travail pour apprécier le vin au goût naturel du raisin. De cette manière le risque de maux de tête ou d’autres problèmes sanitaires causés par le vin réduit d’une manière considérable. Cet additif chimique peut aussi dénaturer le goût et se sent lors d’une dégustation de vin.