Quelle est la différence entre coaching et bilan de compétence ?

Dans une optique d’évaluation de vie professionnelle, le bilan de compétences et le coaching ont un objectif commun: l’orientation professionnelle. Chaque discipline possède ses spécificités, ses atouts et ses défauts. Mettre en exergue leurs différences peut aider à connaître quel type d’accompagnement correspond le mieux à votre besoin.

Une différence de posture

Le bilan de compétence est  pratiqué par des centres spécialisés. C’est un outil de formation efficace pour guider une personne vers un type de métier. Le processus est bien normalisé et formaté où les accompagnés ne choisissent pas leur interlocuteur. Via divers tests, l’accompagnateur fournit des commentaires et une analyse sur la personnalité globale des individus afin de le guider. Vouloir devenir coach professionnel, c’est, au contraire, offrir un accompagnement sur-mesure à la personne. C’est un métier qui est centré sur un unique individu à chaque intervention et doit donc s’adapter à cette personnalité pour en tirer le maximum d’efficacité. En formation coachles directives sont claires : on ne porte pas de jugement sur la personnalité du coaché. Le coaching orientera donc les personnes vers une reconversion professionnelle.

Les différences en outils et méthodes

Le bilan de compétences procède en trois étapes structurées: la phase préliminaire pour comprendre les besoins – l’investigation pour la revue des parcours académique et professionnel afin d’en tirer les motivations, les aptitudes et les compétences – la conclusion où une synthèse des tests accomplis sera fournie pour faire ressortir des projets professionnels dont la faisabilité seront étudiée. Il s’agit d’une batterie de tests et d’exercices d’aptitudes professionnelles aboutissant à une analyse unique de personnalité pour tous les individus. En revanche, les tests prodigués en coaching sont plus introspectifs et adaptés à chaque cas. En formation de coaching professionnel, des méthodes spécifiques sont fournies aux coachs pour pouvoir adopter une approche personnalisée. Le professionnel accompagne l’individu dans l’exploration d’autres dimensions de sa personne telles que ses valeurs, sa vision de la vie, ses inhibitions ou ses attentes, pour que ce dernier puisse détecter seul ses blocages et en dégager les solutions. En aucun cas, le coach n’influence sur les actions que le coaché doit entreprendre.

Des intérêts divergents

Le principal objectif du bilan de compétences est de faire un état sur la carrière, les compétences, les aptitudes et les motivations des personnes devant décrocher un emploi mieux payé ou changer de secteur d’activité ou retrouver un emploi. Il permet donc de voir l’évolution potentielle du professionnel. On reproche souvent à cette option de trop cataloguer les personnes et de rendre des résultats stéréotypés. A l’inverse, devenir coach certifié, pour un professionnel, peut rassurer et amener un individu à une autonomie et dans le sens de son aspiration profonde concernant le métier. En effet, le coach confronte la situation face à ce qui se passe réellement dans le marché du travail et détermine les pistes susceptibles de correspondre à cette aspiration. Ainsi, pas de limite au niveau des possibilités! Cependant, le coaché demeure le seul décideur de sa réussite. Le succès du coaching repose sur sa volonté de progresser pour son mieux être professionnel.