Quelle assurance pour couvrir vos produits multimédias neufs et d’occasion ?

Parmi les équipements que vous pouvez avoir chez vous, ceux dédiés au multimédia occupent une place importante. Que ce soit pour la distraction ou des tâches professionnelles, ils sont précieux et doivent être protégés contre vol, perte ou sinistre. La meilleure solution qui vous est proposée en ce sens demeure l’assurance multimédia, un des services de la société française d’assurance. Mais avant d’opter pour une quelconque offre, il convient d’en saisir les contours pour mieux orienter vos choix.

L’assurance multimédia, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une assurance destinée à différents équipements grâce auxquels vous avez accès à du contenu multimédia, que vous pouvez recevoir, envoyer, ou modifier. Dans cette catégorie, plusieurs produits sont concernés, notamment des incontournables comme les smartphones, les tablettes ou les ordinateurs portables. On peut également citer votre console de jeux, votre chaine Hi-Fi, ou votre APN (appareil photo numérique). Ces différents objets sont éligibles aux contrats d’assurance SFAM. Ladite société est l’une des figures majeures parmi les assureurs, tant sur le plan français qu’européen. Pour couvrir vos produits multimédia, vous sont proposées plusieurs offres que vous aurez à choisir suivant vos besoins. Que vos appareils soient neufs ou d’occasion, il est préférable qu’ils soient assurés, pour que vous ayez la garantie d’une couverture en cas de sinistre, ou de vol.

Quelle assurance multimédia choisir ?

Notez tout d’abord que l’assurance multirisque habitation est l’une des premières options à laquelle il vous faudra penser. En effet, elle permet de couvrir les dégâts pouvant être causés, aussi à une habitation qu’aux matériels qu’elle abrite. Cela implique forcément vos appareils multimédia. En vous adressant à la société française d’assurance il vous sera donné le détail de ces contrats. Gardez néanmoins en tête qu’en dehors de l’aperçu global des offres, les clauses contractuelles et le contenu des garanties doivent être examinés à la loupe. Cette précaution vous épargne le désagrément d’une couverture incomplète ou inexistante consécutivement à un vol ou un sinistre. Dans cette optique, prêtez attention à tout ce qui touche au dédommagement proposé. Il est possible qu’il soit aligné sur la valeur d’acquisition de votre appareil. Dans cette configuration, vous êtes assuré d’être remboursé au prix d’achat au minimum. Toutefois, il est important que les termes du contrat ne considèrent pas l’aspect âge de votre équipement dans la fixation du montant du remboursement. Cela vous évitera d’aller au-devant de certaines déconvenues. Outre l’assurance multirisque habitation, il vous reste d’autres offres alternatives, notamment celles de la SFAM qui couvrent également la perte, l’oxydation ou la casse de vos appareils multimédia ou équipements connectés. Même si vous jouissez d’une garantie constructeur sur certains équipements, sachez que l’assurance SFAM peut en être une extension que vous pourrez prolonger au besoin.

Reconnaitre les meilleures assurances multimédia

Avant de parapher un contrat d’assurance, il est recommandé de passer un certain nombre d’éléments au peigne fin. En premier lieu, la garantie. Qu’est-ce qu’elle couvre réellement et sous quelles conditions. Il importe que l’intitulé du contrat soit le plus clair possible pour vous. Vous saurez ainsi exactement quand vous pourrez prétendre à une indemnisation, sans risque de mauvaise interprétation. S’il s’agit par exemple de l’assurance mobile de la société SFAM, vous savez déjà qu’elle englobe vos téléphones portables. Plus le contrat est clair et mieux vous en saisissez les enjeux et pourrez être en mesure de prendre des décisions en toute lucidité. Vérifiez de façon exhaustive, que tous vos produits multimédias soient bien inclus dans le champ de couverture de la garantie. La meilleure assurance pour vous, est celle qui prend en compte une gamme étendue d’appareils multimédia avec la couverture la plus étendue possible. Prêtez également attention à la nature des indemnisations. En cas de casse par exemple, aurez-vous droit à un nouvel équipement, ou les frais de réparation seront-ils à la charge de l’assureur ? Il est un autre détail à considérer avec prudence, le plafonnement de la garantie. Cela est surtout valable si vous possédez des appareils haut de gamme assez onéreux. Dans ce cas, la valeur du remboursement ou de la couverture devrait suffire à amortir le coût d’acquisition du produit, si ce n’est plus. L’exclusion de garantie est également un critère déterminant dans un contrat d’assurance multimédia. Elle concerne les situations dans lesquelles, vous ne saurez prétendre à un remboursement ou une indemnisation. Peuvent être incriminés, la maladresse, la négligence, ou le casse volontaire.