La Park Slope Food Coop

L’impact de l’industrie alimentaire sur la planète est gigantesque et dévastateur. Bien choisir ce que l’on mange et où on l’achète est devenu primordial pour notre avenir. L’association américaine Park Slope Food Coop, fraîchement implantée en France, apporte une solution : la coopérative alimentaire participative.

Le Park Slope Food Coop situé au milieu de Park Slope à Brooklyn, New-York, est un supermarché un peu spécial. À l’origine d’une initiative de quelques voisins en 1973, cette coopérative vend aujourd’hui des produits pour des milliers de consommateurs. Rien de particulier jusqu’à présent, sauf que les 5000 articles disponibles sont éthiques, le plus souvent biologiques, locaux, donc produits dans les 500 miles à la ronde et pour un prix presque deux fois inférieurs aux supermarchés standards.

alimentation

Le secret de fabrication, la majorité des employés sont bénévoles… On trouve notamment : une institutrice dans les rayons, une aide sociale à la caisse, un pompier au téléphone, un avocat qui ramène votre caddie après avoir chargé la voiture, c’est le concept de la coopérative alimentaire.

02193

Pour la gestion de cette entreprise de 15 500 sociétaires, il ne faut pas plus de 60 salariés et une bonne organisation des membres pour s’occuper de l’échoppe.

Pour devenir membre actif, il y a une souscription de 100 dollars afin de devenir sociétaire-coopérateur (seulement 5 pour les plus démunis). Il faut ensuite consacrer 2h45 de bénévolat toutes les 4 semaines. Si peu pour économiser 20 à 40 % sur notre facture alimentaire hebdomadaire tout en faisant un geste pour la planète.

Ces commerçants « pas très ordinaires » se fournissent de vivres dans les 500 miles autour de New-York en achetant directement chez le producteur. Les prix de production à l’unité de chaque produit sont disponibles sur leur site internet.
Des produits de qualité à bas prix en plein Paris ?

Avec ses quinze milles membres dans le monde, la Park Slope Food Coop est devenue une vraie compétitrice dans le secteur de la vente et permet d’avoir un certain poids face aux grandes chaînes de distribution. La coopérative s’est engagée dans de nombreuses actions éco-éthiques, par exemple l’arrêt de vente de sacs et bouteilles en plastique ou encore le boycott de la marque Coca-cola.

alim

En France, deux Américains ont fondé en 2013 une coopérative similaire portant le nom de « La Louve ». Projet qui aboutira également à l’ouverture d’un supermarché coopératif, participatif et à but non lucratif dans le 18e arrondissement de Paris. Soutenu par plus de 1500 coopérateurs, le magasin devrait voir le jour en Juin 2016. Un système d’achat collectif a d’ores et déjà mis en place pour travailler avec les producteurs et ajuster les prix. Des produits de qualité à bas prix en plein Paris ? Que demande le Peuple ! Un exemple concret qui nous montre que s’alimenter de manière engagée est possible et n’est pas très compliqué en allant parler à quelques voisins…